Navigation
Référencement
Topsites
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Discord




 

Partagez | 
 

 Theyn Malaen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nouveau Membre
Nouveau Membre

avatar

• Messages : 5
• Date d'inscription : 16/08/2018
• Age IRL : 18

MessageSujet: Theyn Malaen   Dim 7 Oct - 15:49

Mon Personnage
Informations
Nom - Malaen.
Prénom -  Theyn (se prononce Zèyne).
Surnom(s) - March.
Âge - 43 ans.
Sexe - Mâle.
Espèce - Licorne Noire.
Groupe - Il fait parti du Domaine d'Avalar .
Lieu de résidence - Sa résidence principale se trouve à Auroria.
Métier - Mercenaire.
Signe(s) distinctif(s) - Son corps est parsemé d'imposantes cicatrices qui ne laissent pas indifférent. Il possède également une jambe bionique et des canines pointues.
Famille - Earwen Malaen (mère)
Aaron Malaen (père)
Derrière l'écran
Salut, moi c'est Naru ! J'ai fêté mes 18 ans cette année ce qui me vaut également le droit d'être à la fac ! Vous me verrez sûrement connectée mais moins souvent répondre. Pour éviter de dire que je suis une réelle limace nous allons tout simplement penser que je vous espionne... Quoi, c'est pas mieux ? Mince ! Plus sérieusement, et bien que mon emploie de L1 me laisse pas mal de temps libre, je l'utilise en général pour dessiner ou faire du sport, d'où mes réponses parfois tardives en rp... Excusez-moi par avance !


Pouvoirs

Souffle Arcanique - Nether.
Domaines de compétences - Possession - Poison (paralysant) - Griffe de Combat
Sorts - Souffle de Poison
Jauges - Malgré son espèce Theyn n'est pas des plus doués en matière de magie, il compense donc ce manque par la force physique. En effet il possède une musculature importante qui lui confère une grande puissance au combat mais qui le mène cependant à être raide lors de certains mouvements. Pour finir, le fort caractère et l'allure machiavélique de l'étalon obligent bien souvent les autres à ne pas le contredire.

Inventaire -
Griffes de métal (x4) : Conçues spécialement pour les équidés, celles-ci s'accrochent au niveau du boulet et viennent se prolonger au-delà du sabot.
Antérieur droit bionique : Jambe de substitution faite en acier trempé et de caoutchouc, elle est assez résistante pour ne pas se faire déformer sous la contrainte.
Fers crantés (x4) : Fers dont la surface en contact avec le sol est recouverte de pics. Ils réduisent les risques de chutes sur terrains glissants.


Physique et Mental

Physique

Titanesque - Air mauvais - Robe foncée aux extrémités noires - Larges citatrices - Crinière dévastée - Double corne - Canines pointues

Comme son père avant lui, Theyn fait parti des plus grands de sa race, et par conséquent, de son espèce. Tournant aux alentours de deux mètres soixante-cinq, ce jeune mâle est facilement repérable en ville comme sur le champ de bataille. Taillé tout spécialement pour la guerre, son corps anormalement musclé et tout particulièrement ses larges épaules lui confèrent un atout de force considérable. Il arbore généralement un air peu commode, ses yeux sanguins ne reflétant aucune sympathie n'incitent en rien les personnes à venir le voir d'eux-mêmes. Certains vont même jusqu'à changer de route à sa seule vue de peur de se voir agresser. Qui plus est, sa robe foncée aux extrémités noires (une ligne noire arpente également son dos) zébrée de cicatrices n'arrange pas les choses, cela lui donne un aspect démoniaque, de quoi en faire frémir plus d'un. Âmes sensibles s’abstenir. Son look atypique ne laisse en effet pas les gens indifférents : il est doté d'une longue queue charbonnée entièrement équipés de vertèbres et possède une immense plaie rougeâtre parcourant l'intégralité de son dos, ainsi que trois autres toutes aussi imposantes sur la totalité de son encolure. Toutes dégoulinaient de sang autrefois... Elles ont marqué sa chair comme l'aurait fait un fer rouge, allant jusqu'à ravager sa crinière ébène. Celle-ci s'est arrêtée de pousser par endroits, se dressant en pics parfois avant de retomber nonchalamment sur son cou. Plus qu'une coupe détruite, c'est un corps disjoint qu'a laissé la guerre. Cette immonde boucherie lui a arraché la peau, les veines et lui a aussi emporté l'un de ses précieux membres, l'antérieur droit, désormais remplacé par une jambe bionique métallisée. Sa colonne vertébrale, autrefois hérissée de denticules tranchants à l'image de sa généalogie n'est plus, il ne lui en reste plus que trois, groupés au sommet de sa croupe. Deux autres se répartissent néanmoins sur chacun de ses jarrets. Theyn est doté de deux cornes, toutes deux recourbées vers l'arrière et munies d’aspérités aiguisées. L'une bien plus longue que l'autre est rouge en bout et se dégrade à mesure que qu'on se rapproche de son front. La seconde est entièrement rouge. Enfin, l'étalon arbore ce qui fait la seconde particularité de sa famille : une mutation génétique directement reliée à celle de ses denticules faisant devenir les canines pointues. En raison de cela, beaucoup le prenne pour un vampire bien qu'il ne le soit pas en réalité.
Mental

Aime se battre - Cruel – Sans pitié - Insensible – Confiant – Froid – Colérique – Impatient – Opportuniste – Rancunier

Theyn n'est pas un individu que l'on pourrait qualifier de recommandable. Plus vous vous tiendrez loin de lui, et meilleure sera votre vie. En effet, il n'est pas du genre à faire attention aux autres. S'il passe, vous vous écartez, pas l'inverse. Gare à celui qui osera se mettre en travers de son chemin, il risquerait de le regretter amèrement à moins qu'il ne s'écrase face à lui. Sanguin, il s'énerve rapidement, mieux vaut donc éviter de le contrarier inutilement. Qui plus est, son éducation a su développer en lui un goût pour le combat à la limite de l'obsession. Aussi cela ne le répugne pas lorsqu'il en vient aux poings, il y est habitué depuis toujours, il s'agit là de son langage. Son père lui a enseigné l'art de blesser, la cruauté mais pas l’indulgence. Il ne sait pas pardonner aux autres, il ne sait pas comment cela fonctionne.

Son visage est constamment affublé d'un air confiant et froid. En raison de cela, souvent pourrons-nous entendre des rumeurs le concernant, ces dernières le qualifiant d'insensible ou de sournois voire même parfois d'être cruel. En effet, le jeune étalon ne fait guère d'état d'âme lorsqu'il est lancé et ne manque pas de saisir une quelconque occasion lui étant favorable. Nous pouvons ainsi aisément le qualifier d'opportuniste. Enfin, les jeux de charme et autres supplications ne marchent pas sur lui, à trop insister, vous risqueriez même d'y laisser votre vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nouveau Membre
Nouveau Membre

avatar

• Messages : 5
• Date d'inscription : 16/08/2018
• Age IRL : 18

MessageSujet: Re: Theyn Malaen   Dim 7 Oct - 15:49

Histoire

Un vrai petit soldat. Déjà roué de coups par mon propre père dès ma plus tendre enfance. Pourquoi ? Pour m'endurcir et me rendre digne du futur décidé par mes géniteurs. Destin qui, au fil du temps, fut accepté par mon être. Il n'était plus question de la manière de penser de mes parents, mais de la mienne. Leurs propos m'avaient convaincu : je devais suivre les traces de mon père.

Toujours plus. Il lui en fallait toujours plus. Il m'en fallait toujours plus. Si je voulais accomplir ce à quoi j'étais destiné, mes jambes devaient se faire plus robustes, mon corps plus résistant, mon esprit plus vif… Alors, yearling, je m'entraînais sans relâche, au maniement du sabre (bien qu'en bois), à la course, à l'emploi de stratégie. Si mes mouvements étaient mal orientés, mon jugement erroné, une sanction ne tardait pas à arriver. Aussi, cela me permit-il de me construire rapidement de bons réflexes afin d'éviter les représailles, trop sèches et trop violentes à mon goût. Car il n'était pas rare que je m'en sorte avec multiples bleus et blessures en fin de séance. Dans le but d'optimiser cet entraînement intensif, je n'ai jamais posé mes sabots dans une quelconque école. J'évitais le moindre bâtiment d'instruction, mis à part ceux de combat, évidemment - bien qu'à cet âge-là, ils ne soient portés que sur la théorie -. Tandis que mon emploi du temps était rythmé par les coups et une discipline de fer, les quelques instants de repos je les passais à étudier vaguement avec ma mère. Vous comprendrez que ces rudes conditions de vie dès l'âge de raison contribuèrent à faire de moi ce que je suis aujourd'hui.

A peine plus âgé, mon père me faisait fréquenter divers organismes pour éveiller mes sens. Ce n'était toujours pas assez, aussi bien pour lui que pour moi. Les programmes offerts ne lui convenaient pas, ils étaient bien trop lâches et faciles pour le fils du grand Général Malaen. Un véritable affront selon lui. Alors, pour ne pas le décevoir, j'en réclamais davantage. Il me semble encore maintenant avoir décelé une lueur de fierté dans son regard lorsque je lui demandais d'accroître la difficulté de mes leçons. Malgré la complexité grandissante des exercices, je m’efforçais constamment de les réaliser au mieux pour plaire à mes parents. Malheureusement, je ne les accomplissais pas à la perfection continuellement. Ce fut les reproches cassants et incessants de mon patriarche qui me permirent, en outre, de me forger un esprit costaux, combatif et inébranlable. « Quoi que l'on te dise, ne doute jamais de toi. Faillir pourrait te mener à ta perte. » Oui, père.

Plus haut ton saut. Plus rapide. Plus bas pour t'accroupir. Plus de force. Plus de souplesse. Toujours « plus ». Mon père, ne pouvant plus assurer mon apprentissage pour causes professionnelles, m'avait placé sous la garde d'un maître d'armes. Un stupide équidé qui n'avait que ce mot à la bouche. J'enrageais intérieurement, ses enseignements ne me correspondaient pas. Ils étaient bien trop abstraits pour moi. Il me fallait du concret. Nous étions à des kilomètres de ceux incommodes et douloureux de mon père. J'aurais pu m'en contenter, si seulement je n'avais pas eu le sentiment de perdre mon temps. Il s'agissait là d'un maître aussi reconnu qu'ennuyeux… Jusqu'à ce que j'atteigne l'âge d'entrer dans les brigades d'entraînement, je dus me contenter de ce molasson.

Je me demande ce qu'il y aura à manger ce soir… J'espère que mon camarade de chambre ne ronflera pas cette nuit. Tient, il faudrait qu'on s'organise un truc un de ces quatre. Mon esprit était tellement absorbé par ce que je faisais qu'il me permettait de penser à autre chose. Quel combat lamentable. Voilà plusieurs mois que j'étais séparé de ma famille pour me retrouver avec ce… ramassis de minables incapables d'aligner deux attaques correctes. Trop facile ! Il ne me suffisait qu'à bousculer mon adversaire et à lui mettre ma corne sur la gorge pour que l'affrontement s'arrête, par empalement supposé. Mon maître me manquait finalement. Si nous avancions moins rapidement qu'avec mon père, le travail était certainement mieux organisé que dans le camp. Ce que je devais apprendre dans cet endroit, mon père me l'avait déjà fait assimiler. Les mouvements basiques que certains peinaient à maîtriser, je n'en faisais qu'une bouchée. Les années passées à valider ma formation furent sans aucun doute les temps les plus longs de mon existence. Éloigné momentanément de moi, je gardais cependant mon but ultime dans mon champ de vision.

Le moment tant attendu daignait enfin se montrer. L'apprentissage prenait fin, nous pouvions dès à présent nous répartir dans les différents corps d'armée que nous proposait le Domaine. Si beaucoup d'apprentis peinaient à choisir, ma décision était prise. Premier de ma promotion, je laissais de côté l'inquiétude de savoir s'ils allaient m'accepter ou non. Ce n'était qu'une formalité pour moi. Suivi de près par les quelques courageux de mon groupe, je me dirigeais vers l'estrade qui viserait à faire de nous de futurs élites. Mon père s'y tenait fièrement en nous observant d'un œil indifférent. Face à l'échafaudage je découvrais de nouveaux compagnons. Certains ne tiendront pas une journée… Ce pressentiment fut d'ailleurs vérifié par la suite. Qu'importe… Après s'être avancé au bord des planches, mon père se mit à nous jauger durement. Un regard qui ne m'était pas inconnu. Puis, il prit la parole. Un long discours bordé de propos abjects qui en déstabilisa plus d'un. Suite à cela, notre masse s'écuma de moitié. Un silence, un mot pour nous féliciter et enfin, plus rien. Nous venions de franchir la limite, celle du monde simplet que nous avions connu. J'étais alors âgé de 18 ans, l'élément le plus jeune de cette nouvelle promotion.

Durant la première semaine qui s'ensuivit, je découvris un nouveau visage de mon père. Moi qui pensais tout savoir de lui, j'étais loin du compte… Il n'était pas simplement rude et strict, il s'agissait en vérité d'un véritable démon. A ses yeux, nous n'étions rien, à part peut-être quelques pions à disposer stratégiquement sur un échiquier mortel. A moins que nous ne représentions que de simples bêtes à dresser ? Cet aspect-là serait le plus logique car on ne se soucie pas de pions comme on se soucierait d'animaux sauvages. De vulgaires pions ne sont utilisés que dans l'unique but de servir d'appâts, à la rigueur pour faire une différence sur le nombre. Les animaux sont quant à eux capables d'apprendre, de retenir ce qui les mène par conséquent à devenir bien pur que de simples morceaux de bois. On les éduque, leur apprend la violence, les maltraite parfois pour leur enseigner la peur dans l'optique de leur faire un jour déverser tout leur savoir et toute leur rage sur l’ennemi. Le premier mois, notre nombre diminua considérablement.

Malgré tous les mauvais traitements que j'avais pu endurer jusqu'alors, je ne parvenais pas à me défaire de la raison de ma venue. Si je me trouvais ici, ce n'était que pour succéder à mon père. Je ne retirerai pas après tant de chemin parcouru. Finalement, mes efforts furent récompensés au bout de plusieurs mois de souffrance. Enfin je fus nommé bras droit de mon géniteur. J'étais parvenu à gravir les échelons à la sueur de mon front en ne me souciant pas de l'image que je pouvais renvoyer. Peu m'importait tant qu'il était fier de moi. Le regard des autres n'a pas d'importance quand celui que vous estimez le plus daigne enfin poser ses yeux sur vous, n'est-ce pas ?
EN COURS
Autres informations


→ Référencé dans les fiches de la Pointe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Theyn Malaen   Sam 13 Oct - 13:27

Bonjour et bienvenue sur le forum !
Je serai l'administratrice en charge de votre présentation.
Bien que votre fiche est pour le moment incomplète, je me permets de relever un élément.
En effet, les malédictions étant particulièrement taboues au Domaine d'Avalar, il est impossible que votre personnage se voit confier un post à haute responsabilité tout en ayant une possession.
Même si votre personnage avait essayé de la garder secrète, la possession aurait nécessairement été sue suite aux nombreux examens et vérifications rigoureuses passés sur lui avant de devenir commandant. De plus, s'il n'est pas référencé dans les fiches de la Pointe, cette découverte aurait valu un allez simple en prison.

Je peux vous suggérer plusieurs alternatives afin de conserver l'idée :
→ Un changement d'état ; Theyn peut très bien intégrer la garde impériale de Kéras à Braserio ou avoir un haut grade au sein de l'Alliance de Givre malgré sa possession. En tant qu'ancien membre de la première version de Spyro's Kingdom, vous avez accès au lot "n'importe quelle espèce dans n'importe-quel état" pour votre premier personnage.
→ Rétrograder votre personnage pour n'en faire qu'un simple soldat. Il devra lors être référencé dans la Pointe et sera sous étroite surveillance.

Je reste à votre disposition si vous avez des questions.
Bon courage pour votre fiche,
Glingal
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau Membre
Nouveau Membre

avatar

• Messages : 5
• Date d'inscription : 16/08/2018
• Age IRL : 18

MessageSujet: Re: Theyn Malaen   Dim 14 Oct - 11:47

Merci pour l’accueil ! Comme pour Sasu, un simple "tu" sera amplement suffisant. ^^

J'ai donc apporté les modifications nécessaires (du moins je l'espère?) et ai changé son souffle arcanique comme discuté sur la CB. Je lui ai également rajouté un domaine de compétence relatif aux armes pour équidés. Je l'ai appelée "reître" pour faire référence aux chevaux (bien qu'à la base ce mot soit utilisé pour des cavaliers '-'). J'espère que cela conviendra, à vrai dire que j'avais pas vraiment d'idées pour le nom étant donné qu'un animal quadrupède ne peut, à priori, pas vraiment utiliser les mêmes armes qu'un bipède.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar


MessageSujet: Re: Theyn Malaen   Dim 14 Oct - 12:29

    Je n'ai pas très bien compris le domaine de compétence "reître" est-ce pour les griffes de métal ? Le domaine de compétence "Griffe de Combat" suffit à son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas

Nouveau Membre
Nouveau Membre

avatar

• Messages : 5
• Date d'inscription : 16/08/2018
• Age IRL : 18

MessageSujet: Re: Theyn Malaen   Dim 14 Oct - 12:33

En fait je dois partir trop loin pour chercher des choses... Tu as parfaitement compris, je change ça immédiatement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Theyn Malaen   

Revenir en haut Aller en bas
 

Theyn Malaen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-