Navigation
Référencement
Topsites
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom
Spyro's Kingdom



 

Partagez
 

 Norring Styrbjörn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Norring Styrbjörn

• Messages : 7
• Date d'inscription : 08/07/2019
• Age IRL : 24

Norring Styrbjörn Empty
MessageSujet: Norring Styrbjörn   Norring Styrbjörn I_icon_minitimeLun 8 Juil - 18:30

Mon Personnage
Informations
Nom - Styrbjörn.
Prénom - Norring.
Surnom(s) - Œil de Démon, Lance Canon sont de ses titres. Ses amis et sa famille l'appellent parfois Nono.
Âge - 34 ans.
Sexe - Masculin.
Espèce - Ours Blanc.
Groupe - Alliance de Givre.
Lieu de résidence - Griffendör.
Métier - Chaman du Métal (forgeron) et Berserker Tireur d’Élite.
Signe(s) distinctif(s) - Possède des griffures sur le visage.
Famille - Ysolda Larthjar Main d'Argent (mère)
Ulfgar Styrbjörn Marteau Gelé (père)
Odmir Styrbjörn Fossoyeur de Bête (frère)
Alof Stybjörn Façonneur de Héros (frère)
Derrière l'écran
Bonjour, bonsoir à tous. Je suis Aryn Eldor, mais appelez-moi juste Aryn ou Papy, je me reconnaitrais. Et surtout, pas de Monsieur Eldor, j'ai beau être vieux, faut pas déconner.

Autrement j'ai 24 ans au moment où j'écris ses lignes. Je travaille donc ne vous attendez pas trop à me voir en journée en semaine. Je serais plutôt là le soir pour RP et discutez avec vous. Et oui, je suis administrateur de ce forum. Je ne fais pas grand-chose parce que je suis un incompétent, mais j'ai des idées et des avis sur tout ce qui peut aider et surtout je suis plutôt bon écrivain pour les missions, les événements et les intrigues.

Triple compte déjà, désolé pour ceux qui espérait revoir Haize Albrack. D’autres encore viendront. Un que vous avez déjà rencontré, et un tout nouveau d’un tout nouveau genre.


Pouvoirs

Souffle Arcanique - Nether.
Domaines de compétences - Magie de Métal, Baïonnette, Thérianthropie (Ours Garou).
Sorts -
Magnétisme positif
Magnétisme négatif
Bouclier de métal
Attaques de mêlée (métal)
Jauges - Norring est plutôt équilibré entre son physique et son mental. Il est autant sportif que penseur mais possède une néanmoins une préférence pour le physique que la magie. Il n'est pas très social, il n'a pas le charisme ni l'éloquence d'un chef mais demeure agréable.
Inventaire -
Baïonnette : Long et solide canon utilisant un systèmes de poudre pour propulser des projectiles. Une longue lame est accrochée en sont bout pour le corps à corps.
Munitions perçantes : Cartouche possédant une pointe afin de transpercer.
Munitions normales : Cartouche contenant une bille qui se loge dans le corps.
Munitions grenailles : Cartouche se divisant en mille morceaux lors du tir.
Bouclier lourd d'artilleurs
Armure lourde ursidée
Cape de Camouflage : Il en possède plusieurs et de différents colories selon l'endroit où il va.

Physique et Mental
Pour un ours je suis un colosse, donc je n'ose imaginer ma prestance aux yeux d'une taupe. C'est une qualité d'être une montagne de muscles capable d'étrangler à main nue une vouivre ou un léviathan (même si je n'ai jamais essayé pour le second). Surtout dans ma profession, même si techniquement je n'ai pas vraiment le droit de le faire... Bref, soirée en mon honneur ce soir. Il faut que je sois bien au début, et pas trop épave à la fin. Alors faisons ça bien. Je me regarde dans mon miroir après un bon bain. Fier ours blanc, comme je l'ai dit, je suis un monstre. Un géant, du moins je fais partis des plus grands de mon espèce. Atteignant la taille de 3m40, même les miens semble impressionnés quand je me déplace à côté d'eux. Et je dois avouer que c'est bien pratique d'avoir une tête de plus que les autres, même si c'est plus difficile de se cacher, bref passons. Dommage pour mon museau qui reste griffé à différents endroits à cause d'un de mes combats qui ne s'est pas déroulé comme prévu. A ce qu'on dit ça plait aux oursonnes, mais je n'y crois pas trop. Du moins pas ici, c'est moche. J'enfile alors mon armure de métal. Celle-ci peut sembler amochée à première vue, et c'est évidemment le cas. Mon armure, bien que toujours solide est marquée par mes combats. Une armure d'artilleurs qui m'offre mobilité et résistance. Ainsi j'arrive à me déplacer facilement, et s'il le faut, je peux détacher des morceaux pour m'alléger si j'ai besoin de courir. Le rêve cette armure. Un travail d'orfèvre, forgé par mon père d'après des plans d'armures. Une beauté sans nom. Car je ne l'ai pas encore baptisée de mon sang, mais cela viendra. Un jour, cette armure portera son nom. Et les ours se l’arracherons pour la porter. Car même si je ne le suis pas encore, je serais un jour un héros à l'Alliance ! Je me nettoie une dernière fois le visage, me regarde un instant dans les yeux bleus, et je me mets en route.

Avançant dans la neige, je repense à qui je suis. Un nounours avec une épée qui prit de colère devient un fléau millénaire. C’est vrai, en tant que Chaman du métal j’ai appris à maitriser la magie de l’acier. Mais cela n’est pas sans conséquence. Car en effet cet élément des dieux de la guerre appartient au Nether. Et contrairement à ce dont j’ai toujours voulu, je suis devenu quelqu’un d’impulsif. Je perds mes moyens rapidement et m’oblige à me transformer pour un rien. Bien que ce soit une arme redoutable en cas de besoin, la thérianthropie est et restera toujours une malédiction. Mais je ne me battrais pas contre celle-ci. Vivre sur les terrains de jeu des dieux de la chasse en temps que prédateur me semble être un bon compromis pour avoir cette chance. Adieu le paradis des soldats, bonjour les plaines de l’oublis à traquer les âmes des corrompus. Je sais de toute manière que je n’y serais pas seul. J’y retrouverais là-bas presque toute ma famille. Étant tous contaminé à l’exception de ma mère. Elle ne nous rejoindra pas. Mais elle sera avec sa famille donc j’imagine que ce ne sera pas un problème. Quoi qu’il en soit, il faut que je me dépêche si je ne veux pas être en retard à ma fête d’anniversaire. Je suis ponctuel, courtois et surtout aimable dans l’ensemble. J’adore conter mes exploits militaires ainsi que ceux de mes connaissances. Il n’y a rien de mieux pour égailler les convives qu’une bonne épopée épique. Surtout que je pense avoir un certain talent pour le faire. Grand orateur, je parviens à capter l’attention avec le ton que j’emplois. Malheureusement, je ne connais pas les mots pour guider les troupes, je suis davantage un troubadour qu’un vrai chef de guerre, mais qu’importe. Je n’ai jamais été destiné à devenir chef et cela m’arrange. Je n’aurais probablement pas été très fiable avec mes soucis de transformation. Mon frère est bien plus apte à tenir cette position. Je respecte énormément mes frères, je me sens davantage proche du grand, mais le petit est tout aussi agréable bien qu’il n’ait pas suivis le même chemin ni ne possède les mêmes passions. Il est différent et cela me permet de découvrir de nouvelles choses que je n’aimais pas forcément avant. J’aime ma famille, mais aussi mes amis et leurs amis. Globalement je n’éprouve rien contre personne. Même les ennemis de l’Alliance je les traite avec respect. Je ne comprends pas la haine qui anime certains. Enfin… Je peux comprendre, mais je ne me laisse pas dominer par ses émotions néfastes. C’est ainsi que je suis. Ainsi que je vis.


Norring Styrbjörn parle en azure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Norring Styrbjörn

• Messages : 7
• Date d'inscription : 08/07/2019
• Age IRL : 24

Norring Styrbjörn Empty
MessageSujet: Re: Norring Styrbjörn   Norring Styrbjörn I_icon_minitimeLun 8 Juil - 19:41

Histoire
"Ah ! Mon histoire. J’adore la raconter et à force de le faire, je commence à connaitre le ton à employer. Mais avant de parler de moi, je ne peux pas ne pas vous parler de mon père. Un grand Ours. Un colosse encore plus impressionnant que je ne le suis. Un véritable titan. Contrairement à nombre d’ursidé qui ont choisis la voie de l’économie et des finances. Nous sommes une famille guerrière qui nous sommes développés avec les griffons dans le but d’exterminer les vouivres à l’origine. Famille de sang mêlé aux anciens ours dévastateur. Nous sommes des Berserker de père en fils depuis des générations à tel point que nous avons oublié d’où provenait ce que vous appelleriez une malédiction. Mais qui est en réalité un don des dieux. Le pouvoir d’être l’incarnation même du plus puissant prédateur. Capable de terrasser des vouivres à mains nue. Même les Loup et les Tigre ne nous arrivent à la cheville notre puissance bestial à de plus l’avantage de se déclencher lors de nos folies meurtrières. Ce qui fait de nous, une lignée de puissant Berserker. Et cet atout, nous a toujours servis. Mon père, Ulfgar fut un modèle pour nombre des nôtres. Un grand guerrier aux maintes qualités, chef de clan mais aussi père de famille. Un guerrier peu ordinaire qui a combattu aux côtés des griffons pour éliminer les assauts des vouivres aux portes de Griffendör. Brandissant un gigantesque marteau de glace qui assommait même les plus grands wyverns. Fracassant leur crâne pour ne laisser que des miettes de leur cervelles. Mais ce n’était pas un simple marteau enchanté… Non, loin de là. C’était une invention meurtrière.  Le seul et l’unique marteauflingue. Un mécanisme de poudre interne, rendait chaque coup de cette arme plus mortel que celui d’une épée. Et habile comme était mon père, aucune vouivre ne put franchir les défenses de la ville. A chaque coup porté, une cartouche sautait en faisant exploser les entrailles de ses gigantesques créatures. Des balles au plomb, terrible, se divisant en de multiples éclats venant se loger dans la chair et s’il ne mourrait pas de l’explosion, il mourrait de l’hémorragie, et s’il ne mourrait pas de l’hémorragie, il mourrait d’infection. Une arme mortelle, façonné d’après ses propres plans et par ses propres mains.

Mais comme tout guerrier, mon père avait ses points faibles. Si, si, je vous jure. Et c’est une oursonne qui l’a trouvé. Connaissant, notre espèce, elle a étudié son mode de fonctionnement, espionné ses entrainements et surtout étudié ses mouvements. Elle a alors travaillé dans le seul but de percer se point faible, et le faire tomber. Et c’est lors d’une bataille rude contre un autre guerrier d’une autre famille ursidé, qu’elle s’est approchée, a dégainé son épée. Et de trois coups, trois seuls, elle mit au sol Ulrick Défense d’Acier, et Ulfgar Marteau Gelé. Cette oursonne, c’était Ysolda Poing d’Argent, la grande et talentueuse chamane du métal. Qui en ce jour a démontré la faiblesse de mon père, et de son épée qu’elle tenait droite dans sa main ! Elle la rangea dans son fourreau, et s’adressa à mon père sur un ton aussi hautain que méprisant. « Vous devriez faire attention à vos ouvertures, et vous entrainer dur pour remplir de métal pure ce trou béant de votre armure. » Et mon père, contrarié, s’est relevé, s’est saisi de son marteau. Et devant tant d’audace et d’ardeur, il l’a attrapé, et sans rien demander, l’a embrassé. Car oui ! Cette oursonne, aussi forte qu’elle était belle, n’était personne d’autre que ma mère. Ysolda Poing d’Argent ! La grande forgeronne qui a aidé à fortifier les murs de notre incroyable ville et de la capitale ! Garius ! Qu’en pensez-vous mes braves ? N’est-ce pas là l’union parfaite d’une chamane du métal à un berserker chef de guerre ?  Je ne vous entends pas ! Et c’est donc ensemble qu’ils ont continué à se battre. Et ma mère a entrainé mon père afin qu’il ne se fasse plus surprendre par cette ruse de belle vipère. Et c’est grâce à cela que mon père écoule aujourd’hui des jours heureux avec ma mère. Toujours aussi calme et heureux.

Quant à moi, deuxième de leur progéniture, j’ai décidé de suivre leurs traces en tant que digne représentant des Berserkers dont j’ai hérité le pouvoir. Je ne serais pas chef de guerre, mon frère bien aimé, ici présent en a déjà la responsabilité ! Mais je servirais Griffendör comme l’on fait mes parents, et j’aiderais toutes les citadelles contre notre nouvel ennemi ! Qu’est-il d’après vous ? Devons-nous continuer de nourrir la haine entre les vouivres et les griffons ? Ou ne devrions pas plutôt éliminer ceux qui s’oppose à cette nouvelle Alliance ? Qu’en pensez-vous mes frères ? Sommes-nous que des pantins assoiffés de vengeances ? Ne vallons nous pas mieux que ça ? Nous ursidés, combattons toujours pour la volonté générale ! Et aujourd’hui, nos frères griffons ont besoin de nous, pour instaurer un cessez-le-feu avec les vouivres. Et nous allons leur donner cette chance ! Nous allons nous battre à leur côté contre les Séparatistes qui n’ont pas dépassé le stade de la vengeance. Voici mes convictions ! Voici pourquoi je me bats aujourd’hui ! Et en ce jour de mon trente-quatrième anniversaire, je souhaite que ce vœu devienne le vôtre aussi. Mais trêve de bavardage. Vous voulez connaitre mon histoire ? Alors soit ! Je vais vous la raconter. Soyez attentifs, et vous deviendrez alors de grand ours.

Je ne m’attarderais pas sur ma naissance quoi s’est déroulé dans des conditions tout à fait normales. Mais les problèmes ont commencé tôt, car mon frère et moi, jeune et bête, adorions nous battre afin de démontrer lequel de nous deux était le plus fort. Et dans nos colères, il n’était pas rare de nous transformer. Heureusement à cet âge, un jeune Berserker n’est pas plus dangereux qu’une peluche avec des griffes émoussées. Grâce aux bons soins de ma mère, il n’est jamais arrivé de désastre. Enfin, sauf pour le mobilier. C’est tellement facile de lancer une table basse sur son frangin quand il nous énerve. Mais malgré ces différents, nous étions soudés. Nous grandissions ensemble, nous battions ensemble mais aussi jouions ensemble et étudions ensemble. Mon petit frère est né quelque temps après. Une peste je vous dis, une peste. Rebelle, caractériel et insupportable. Mais nous l’aimions bien. Mais il n’était plus de notre génération, alors que deux années me séparaient de mon grand frère, sept m’en séparait du petit. Ce qui fait un sacré écart quand on a une vie d’ours. Et lui ne prix pas du tout le même chemin que nous. Creusant le fossé qui nous éloignait déjà. Pourtant, moi-même intéressé par le titre, je ne l’étais autant que Odmir qui désirais plus que tout être un chef respecté et adoré comme mon père. Moi je lorgnais sur l’activité de ma mère qui me semblait plus que palpitante. La forge !  Façonner les armes des plus grands guerriers, quel plus grand honneur que celui d’être le guerrier en lui-même ? Et surtout, posséder son arme et la maitriser à la perfection, pour qu’elle reçoive elle aussi un titre, et surtout recevoir un titre lié à son arme unique. Le rêve. Je me suis donc en même temps rapproché de ma mère pour apprendre l’art de façonner le métal. Et elle fut ravie de ce choix et m’appris tout ce qu’elle savait.

Je fus très bon élève, mais suivant aussi la voie de mon père, je reçu les éloges de mes deux parents. Mais bien qu’un poil plus avancé que mon frère à ce moment. Je me résignais à lui faire de l’ombre. Ainsi, je lui laissais l’héritage de notre famille, et il devint rapidement le futur chef de la maison Styrbjörn. Quant à moi, j’allais rester dans ma voie. Un Chaman de métal, mais comme ma mère, sachant se servir d’une arme en cas de besoin. Je choisis la lance comme arme. Bien sûr je savais aussi me servir d’autres armes, mais pas aussi efficacement que celle-ci. Mais le temps passa rapidement, et mon engouement pour me faire ma propre arme augmentait jour après jour. Je suis donc parti en voyage dans d’autres citadelles griffons afin de découvrir et de m’intéresser à leur technologie. Je découvris alors de l’armement d’une efficacité inimaginable. La poudre noire dont les griffons gardaient farouchement le secret me fut révélé, et il s’agissait d’une trouvaille grandiose. J’allais à mon tour l’exploiter. J’en acheta un énorme tonneau que je ramenai à Griffendör avec la plus grande précaution. Ma famille fut d’abord effrayée par ce nouveau pouvoir. Mais les ours ne reculant devant rien, nous avons appris à dompter ce phénomène, et à notre tour l’utiliser contre nos ennemis. J’étudiais donc les armes des griffons, et après en avoir compris l’exacte fonctionnement, je me suis mis à façonner mon arme. Une baïonnette. Un fusil, possédant une épée en sont bout. Classique me diriez-vous, mais plus spécial que l’on ne veut bien le croire. Car contrairement au cure-dents que certains enfichaient au bout de leurs canons. Moi, l’énorme lame faisait partie intégrante de l’arme. Augmentant sa résistance. Et me permettant de m’en servir vous l’avez deviné, aussi bien comme un fusil qu’une lance, sans craindre de la casser. Une superbe arme que je porte encore aujourd’hui. Je l’entretiens régulièrement et il m’arrive de changer des pièces, mais uniquement parce que le froid mordant de l’Alliance abime ce genre d’instrument.

Mon arme sur l’épaule, j’ai alors commencé à m’entrainer au tir avec. Il fallait apprendre à se maitriser, et connaitre les fonctions des balles afin de profiter au maximum de leurs effets. Tout un tas de chose à connaitre. Et je le fis en compagnie de griffons qui furent ravis de me voir aussi curieux et intéressé par leurs armes. J’avais besoin de perfectionnement et je pus acquérir de nombreuses connaissances grâce à mes alliés. Et rapidement, je pus m’employer à mes compétences alors qu’une bataille faisait rage contre des vouivres séparatistes. Je n’ai rien particulièrement contre ses créatures, mais quand elles nous attaquent il faut savoir s’en défendre. Ces reptiles ailés sont coriaces et bien plus résistant qu’on ne veut bien le dire. Mais comme nous ursidé, nous n’allons pas lécher les pattes de nos adversaires pour négocier une Alliance. Nous sommes tous bien trop fier dans ce pays, et même en le sachant nous ne changerons pas pour un sou. L’honneur de nos familles et de nos descendances en dépend. Et je pense qu’il en va de même pour les vouivres. Néanmoins, face à la mort, il n’est plus question d’honneur, et je pense que cette Alliance est une bonne chose pour éviter les pertes inutiles. Comme certains ursidés ou griffons, certaines vouivres souhaitent sûrement juste vivre en paix au calme. Ce qui est compréhensible…

Bah… Assez de réflexions philosophiques. Avant de poursuivre, laissez-moi vous présenter ma chienne-louve ! Ce gros toutou au pelage blanc. Je l’ai nommé Killi. Je l’ai adopté il y a peu de temps, et je l’ai dressé pour qu’elle m’aide à la chasse. Malheureusement, elle préfère jouer que de se battre. Du coup et bien, elle est silencieuse, robuste, vigilante et attentive, mais elle ne ferait pas de mal à une mouche. Mais n’allez pas croire qu’elle est inutile. Cet animal est efficace, il sait flairer une piste, trouver, rapporter. Mais pour moi artilleur, il sait aussi détourner l’attention de l’ennemi, se cacher, aboyer… C’est un vrai couteau suisse. Mais c’est surtout, mon toutou à moi que j’aime. Je donne beaucoup d’amour à cette chienne, et elle sait me le rendre. Ça ne l’empêche pas de faire des conneries parfois, mais je m’ennuierais sans elle. Son flaire, ses sens, son ouï, que de chose qui me sont d’une grande utilité quand on sait y prêter attention. Rien ne lui échappe. Et elle sait même s’enfuir quand je me transforme, et ne revenir que lorsque ça va mieux. Car non, je ne la tiens pas en laisse, inutile avec elle. Elle sait revenir vers moi quand il le faut. Et elle ne m’a jamais abandonnée. Elle est même parfois allée chercher des renforts alors que j’étais blessé. C’est une superbe chienne. Pour rien au monde je ne l’abandonnerais. Et je lui ai même fabriquer une armure pour la protéger.

En effet, à mes heures perdues je suis chaman et forgeron. J'ai aussi longtemps étudier la magie avec les miens et les griffons afin d'en devenir un mage doué et capable d'utiliser les sorts de cette magie si complexe que celle du métal. Je travaille l’acier afin d’en faire de belles et impressionnantes armures de guerriers. Décorés avec finesse et étudié pour la défense. Je possède tout un tas d’outil afin de travailler même les métaux les plus dur afin de m’occuper à forger toutes sortes d’équipements, que ce soit pour les ours ou les griffons et même pour les autres créatures. Je n’ai pas encore eu l’occasion de forger beaucoup d’armures pour les vouivres et mal les connaître m’empêche de faire un travail aussi impeccable que pour les autres espèces. Néanmoins, j’espère me perfectionner avec le temps et développer des armures dignes de ce nom pour nos nouveaux alliés. Aujourd’hui je passe mes jours à la chasse pour m’entrainer, et bien sûr, je traque les Séparatistes qui sont devenu l’ennemi numéro un de l’Alliance de Givre. Aussi froid soit nos cœurs de soldat du nord et de l’hiver, nous nous devons d’apprendre enfin à cohabiter avec nos voisins. Pour le meilleur et pour le pire, nous devons nous serrer les coudes pour braver les dangers de ces terres de glace et apprendre à nos enfants tous ensemble à dompter les tempêtes de neiges qui recouvre nos forteresses. Les flammes des vouivres ayant longtemps été convoitées, faisons leur honneur en surpassant nos différents, et en nous rejoignant pour profiter d’un bon feu de camps au milieu de l’hiver. Je suis donc resté à Griffendör, lieu de tous nos conflits. Afin d’éradiquer les réfractaires à notre belle union. Et vous aurez beau y réfléchir. L’avenir n’est pas dans la guerre entre les peuples. Mais bien dans l’union de nos connaissances et notre savoir pour faire progresser la science, seule guerrière contre la magie du froid qui recouvre le nord."

Autres informations
Norring possède un gros sac avec le nécessaire à l’intérieur pour voyager et survivre dans les terres gelés de l’Alliance. Porte rouleau avec feuille et crayons, sac avec provision, matériel de couchage etc… Il ne transporte en revanche que le strict nécessaire et ne s’encombre pas de choses inutiles ou rarement.

Je présenterais le chienchien après que la présentation soit validée (ai-je bien compris ?). Ce n’est d’ailleurs pas facile de justifier qu’il ne peut faire de mal. XD


Norring Styrbjörn parle en azure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Messages : 213
• Date d'inscription : 22/03/2019
• Age IRL : 20

Feuille de Personnage
Physique:
Norring Styrbjörn Barref1058/100Norring Styrbjörn Jaugeb10  (58/100)
Mental:
Norring Styrbjörn Barref1040/100Norring Styrbjörn Jaugeb10  (40/100)
Social:
Norring Styrbjörn Barref1030/100Norring Styrbjörn Jaugeb10  (30/100)

Norring Styrbjörn Empty
MessageSujet: Re: Norring Styrbjörn   Norring Styrbjörn I_icon_minitimeLun 8 Juil - 19:59

Re-Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Norring Styrbjörn

• Messages : 7
• Date d'inscription : 08/07/2019
• Age IRL : 24

Norring Styrbjörn Empty
MessageSujet: Re: Norring Styrbjörn   Norring Styrbjörn I_icon_minitimeLun 15 Juil - 22:24

Merci ! Dragon Proud

J'ai terminé ma fiche ! Dragon Tail


Norring Styrbjörn parle en azure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Compte Fondateur
Compte Fondateur

Le Chroniqueur

• Messages : 145
• Date d'inscription : 22/09/2016
• Age IRL : 20

Feuille de Personnage
Physique:
Norring Styrbjörn Barref10100/100Norring Styrbjörn Jaugeb10  (100/100)
Mental:
Norring Styrbjörn Barref10100/100Norring Styrbjörn Jaugeb10  (100/100)
Social:
Norring Styrbjörn Barref10100/100Norring Styrbjörn Jaugeb10  (100/100)

Norring Styrbjörn Empty
MessageSujet: Re: Norring Styrbjörn   Norring Styrbjörn I_icon_minitimeHier à 20:57

    Bonjour et re-bienvenue avec ce nouveau personnage !
    Je serai l'administrateur en charge de votre fiche de présentation. Et voici sans plus plus attendre les éléments de correction à appliquer.

    → L'identité de la mère de Norring ne justifie pas de telles connaissances en magie, qui nécessitent un haut niveau d'érudition et de longues années d'études (surtout compte tenu de l'âge du personnage). Il peut tout au plus connaître quelques rudiments mais correspond à l'archétype du guerrier. La magie du métal n'étant en plus pas des plus simples à maîtriser, votre ours ne pourra maîtriser qu'un ou deux sorts.

    → Autre souci d'ordre majeur : Norring n'a pas pu connaître la guerre entre les vouivres et les griffons de son vivant. Celle-ci a cessé il y a plus de 40 ans, soit bien avant la naissance de votre ours.

    Bon courage !


Compte utilisé par Aryn Eldor et Lord Suntiger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spyroskingdom.forumactif.com

Nouveau Membre
Nouveau Membre

Norring Styrbjörn

• Messages : 7
• Date d'inscription : 08/07/2019
• Age IRL : 24

Norring Styrbjörn Empty
MessageSujet: Re: Norring Styrbjörn   Norring Styrbjörn I_icon_minitimeAujourd'hui à 13:00

Bonjour. Je pense avoir corrigé le nécessaire. ^^

Désolé pour l'incohérence au niveau du combat contre les vouivres. J'ai mal lu la chronologie, j'ai donc corrigé ici en espérant que cela suffise (je n'ai pas vu ailleurs de mentions de la guerre où il aurait participé). ^^"

@Norring Styrbjörn a écrit:
Et rapidement, je pus m’employer à mes compétences alors qu’une bataille faisait rage contre des vouivres séparatistes.

Pour la magie, j'ai rajouté cette phrase dans le dernier paragraphe. En espérant que cela convienne. ^^

@Norring Styrbjörn a écrit:
J'ai aussi longtemps étudier la magie avec les miens et Les griffons afin d'en devenir un mage doué et capable d'utiliser les sorts de cette magie si complexe que celle du métal.

Merci. ^^


Norring Styrbjörn parle en azure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Norring Styrbjörn Empty
MessageSujet: Re: Norring Styrbjörn   Norring Styrbjörn I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Norring Styrbjörn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-